Les cycles du sommeil : le sommeil profond

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Pendant la nuit, vous enchaînez plusieurs cycles d’endormissement parmi lesquels figure le sommeil profond. Connue comme étant la plus réparatrice, cette phase se reconnaît par le ralentissement du cerveau. De plus, vous n’êtes plus du tout sensible aux stimulations externes, c’est pourquoi il est particulièrement difficile d’essayer de vous réveiller.

 

Les différentes phases du sommeil

Les chercheurs ont découvert que pendant le sommeil, il y a une succession de stade possédant chacun leurs spécificités. Il est donc intéressant de faire le point à ce sujet avant de parler du sommeil profond qui est l’un des cycles les plus importants de l’endormissement. La plupart d’entre nous se couchent et se réveillent à peu près à la même heure. Ce phénomène s’explique par le fait que c’est le cerveau qui régule le rythme de sommeil, même si vous utilisez un oreiller ergonomique.

Cela dit, la première phase est marquée par la transition entre l’éveil et l’assoupissement. À ce moment, vous avez seulement l’impression de dormir, mais en réalité vous êtes en train de somnoler. Ensuite, vous passez à l’étape du sommeil confirmé pendant laquelle vous dormez enfin. Cette phase est d’ailleurs reconnue par des figures en « fuseaux » ainsi que des complexes « K » sur un électroencéphalogramme. 

Puis, le prochain stade est le sommeil profond qui est quant à lui marqué par des ondes lentes. C’est à ce moment qu’il est le plus difficile de réveiller le dormeur. Ce n’est pas fini, car il y a encore le sommeil paradoxal pendant lequel l’activité cérébrale est particulièrement intense avec des tressaillements des bras et des jambes. C’est une phase qui se rapproche beaucoup de l’éveil avec des mouvements oculaires rapides. Puis, un sommeil léger qui conduit à une vingtaine de minutes de sommeil lent profond vient après l’endormissement. Ces différents stades forment un cycle de sommeil qui dure entre 90 à 100 minutes et une nuit comprise entre 4 à 6 cycles.

Les caractéristiques du sommeil profond

Pendant le sommeil profond, les critères distinctifs de l’état de veille sont particulièrement marqués et tout le corps est très détendu. Il se reconnaît aussi par les caractéristiques végétatives comme le tonus musculaire, la tension artérielle ou la respiration. La personne est à peine consciente de tout ce qui se passe autour de lui et il s’avère donc difficile de la réveiller. Même si vous y arrivez, il faudra beaucoup de temps pour la sortir de l’endormissement. D’ailleurs, celui-ci est souvent associé aux phénomènes de somnambulisme.  

Cette phase de sommeil survient à plusieurs reprises, en alternance avec le sommeil léger et paradoxal. C’est la période pendant laquelle apparaissent les rêves. D’après les études menées, cette période occupe environ 1⁄4 de la nuit que vous passez, la durée du sommeil profond est aux alentours de 90 min chez une personne adulte en pleine forme. Au fur et à mesure que vous vous assouvissez, il diminue tandis que le sommeil paradoxal augmente.

En observant un patient, il est tout simplement impossible de reconnaître dans quel cycle d’endormissement il se situe. Toutefois, les chercheurs ont inventé un appareil appelé EEG ou électroencéphalographie qui est utilisé pour repérer les différentes phases en mesurant les ondes électriques à l’intérieur du cerveau.

 

Sommeil profond insuffisant : les causes et conséquences

Il existe beaucoup de sources qui peuvent expliquer que vous ne profitiez pas suffisamment de sommeil profond. Ceci pourrait être lié à la consommation d’aliments ou de boissons contenant des excitants qui vous gardent éveillé la nuit. Aussi, il est fort probable qu’après vos activités professionnelles de la journée, vous passez encore de nombreuses heures à faire du sport. Dans ce cas, votre corps est beaucoup trop fatigué et ceci impacte inévitablement sur la qualité de votre sommeil. 

Sachez également que l’utilisation des appareils comme les téléphones ou les tablettes avant d’aller au lit ont aussi des conséquences sur votre endormissement. Nous vous recommandons ainsi de vous pencher sur toutes ces informations pour essayer de trouver la source de votre problème. En effet, si vous ne bénéficiez pas plus de 4 heures de sommeil, alors vous risquez de passer la journée suivante à somnoler.

Par ailleurs, lorsque vous ne profitez pas suffisamment du sommeil profond, ceci aura inévitablement des conséquences négatives sur vos capacités physiques et intellectuelles. Le premier signe, c’est que vous êtes constamment fatigué même dès le réveil. Face à cela, vous aurez plus de difficulté à vous concentrer et vous serez tout le temps sur les nerfs. Par ailleurs, si ce problème persiste alors il peut avoir des conséquences beaucoup plus graves sur votre santé.

Pour que votre cycle du sommeil redevienne normal, il est important de commencer par identifier les facteurs qui vous empêchent de vous assoupir profondément. Il s’agit de faire le point sur votre quotidien et surtout de reconnaître vos mauvaises habitudes. Aussi, la pratique d’exercice de relaxation comme le yoga est souvent recommandée. Sinon, vous pouvez tester le coloriage lego Harry Potter avant de dormir. Ces séances favorisent l’apaisement afin que vous soyez dans les meilleures conditions pour profiter d’une bonne nuit complète et retrouver un temps de sommeil normal.

Les bienfaits du sommeil profond

Considéré comme un sommeil réparateur, il permet de récupérer les heures d’endormissement que vous avez manqué lorsque vous avez passé une nuit courte. Cela dit, le sommeil profond devient plus abondant en vue de restaurer l’organisme et pour que vous retrouviez la forme.

Il favorise également le bon fonctionnement du cerveau, car c’est la phase pendant laquelle ce dernier recharge et conserve toute l’énergie nécessaire pour vous aider à faire face à la journée suivante. Aussi, un nettoyage de tous les déchets et toxines se fait également durant cette période.

Le sommeil profond est essentiel pour les enfants. En effet, il est marqué par la sécrétion d’hormone de croissance pour qu’ils grandissent plus vite tout en améliorant la maturation de leur cerveau. Chez les adultes, il est associé à la réparation des os, de la peau ainsi que la musculature.

De plus, il favorise le stockage de vos souvenirs. Pendant ce stade, les évènements que vous avez vécus sont renvoyés vers la zone de mémoire à long terme. Cela dit, il s’agit d’un acteur important pour consolider votre mémoire.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES