Existe-t-il vraiment la meilleure position pour dormir ?

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Pour bien dormir, la sélection d’un matelas et d’oreiller approprié aux besoins n’est pas suffisante. Il est primordial de choisir la meilleure posture. Dans cette optique, vous pouvez combiner toutes les conditions essentielles pour ne pas avoir des douleurs de dos au réveil. Quelles sont ces positions ?

 

Quels sont les différents types de postures pour dormir ?

Chaque individu a une position pour soulager le dos au lit lorsqu’il s’agit de s’endormir. Plusieurs postures sont possibles autres que le fait de se coucher sur le ventre. Mais alors, quelles sont les différentes variétés de position de sommeil ?

 

La posture sur le dos

Selon les professionnels de la santé, dormir sur le dos est l’idéal pour un sommeil récupérateur. Mais pour l’heure, selon les statistiques, seuls 8% de la population optent pour cette posture au moment de se coucher. Pourtant, il s’agit de la meilleure position pour redresser son dos en dormant.

En longeant les bras sur le corps tels les soldats qui se positionnent en garde-à-vous, la colonne vertébrale se redresse et les muscles se détendent mieux. Mais il faudra noter que l’oreiller doit se placer à un niveau normal pour servir d’appui à la tête. Cette position est aussi très conseillée pour éviter l’apnée du sommeil ou le ronflement. Elle est également la mieux recommandée pour soulager les cervicales en dormant et les maux au niveau de l’épine dorsale.

Se coucher en position fœtale

La première pose prise par chacun de nous avant de naître est la position fœtale. Et à titre informatif 41 % des personnes s’endorment dans cette posture. La plus concernée est surtout la gent féminine qui a tendance à dormir en plaçant les deux mains entre les cuisses et en se recourbant. Mais pourquoi ? Ceci est lié à la dépression, au stress et à la nervosité. Bien que cette position puisse offrir une meilleure assurance à une personne, elle représente quand même des bémols. 

Ce que beaucoup tendent à ignorer est que le fait de dormir recroquevillé tel un fœtus est susceptible de causer une inflammation aiguë ou chronique d’une ou plusieurs articulations. Cette inflammation de l’articulation est également le plus souvent caractérisée par un gonflement douloureux et une mobilité réduite. A cela s’ajoute le fait que cette posture favorise l’apparition de marques en forme de sillon qui donne un effet de vieillissement.

Alors, comment dormir en position fœtale sans en subir les conséquences ? Pour avoir une meilleure position pour dormir et minimiser les désagréments, il faut entourer votre cou et vos épaules. Dans cette optique, l’emploi d’un oreiller à mémoire de forme est vital.

 

La posture sur le côté

Tout comme le fait de dormir sur le dos, dormir sur le côté gauche est aussi recommandé par les professionnels de la santé surtout pour les femmes enceintes. Cette posture optimise la circulation du sang, réduit les risques de ronflement et empêche les remontées acides au niveau de l’estomac. Mais sachez que le fait de se coucher sur le côté peut également, à la longue, déclencher des sensations physiques pénibles à la hanche et l’épaule. 

Cette position n’est pas l’idéale pour le torse qui se traduira par un serrage d’un côté des poumons. Pour éviter ces désagréments, l’utilisation d’un oreiller pour dormir sur le côté, entre les genoux, est de mise afin de remettre à la verticale le rachis. Il est tout aussi conseillé de dormir sur le côté droit de temps en temps.

 

La posture sur le ventre

Dormir sur le ventre est souvent synonyme de relaxation optimisée. Mais comment dormir sur le ventre ? Cette méthode se réalise en posant l’avant-bras ou la main sous le traversin tout en tournant la tête vers la gauche ou vers la droite. La plupart du temps, ce sont les personnes émotives qui tendent à dormir de cette façon. Ce qui amène à penser qu’il s’agit de LA bonne position pour dormir. Mais les spécialistes ne sont pas du même avis et ne la suggèrent pas comme étant la meilleure position pour dormir.  Pourquoi ? Parce que les ligaments et la musculature subissent des crispations et la colonne ne supporte plus le corps. 

À un moment donné, le fait de dormir tout le temps sur le ventre peut provoquer des tiraillements, des contractions puis des paralysies au ras du cou et du maxillaire. Selon les professionnels, dormir sur le ventre accroît également la cambrure physique. Autrement dit, cette position accroît la concave au milieu du bas des côtes et du pelvis. Dans cette lancée, elle exerce une pression sur les cartilages de la colonne vertébrale, les vertèbres lombaires et les vertèbres cervicales.

Ces raisons expliquent pourquoi il n’est pas recommandé aux personnes souffrantes du syndrome d’apnée du sommeil, de s’endormir dans cette position. Elle empêche la cage thoracique de se dilater et risque d’entraîner un problème de respiration.

Les solutions qui permettent de réduire les risques de dormir sur le ventre

Afin de réduire les séquelles liées au fait de dormir sur le ventre, il est idéal d’utiliser un matelas dur, de dormir sans oreiller pour minimiser le tortillement du cou et de la nuque. Et afin d’éviter que la colonne vertébrale ne se déforme, l’usage d’un coussinet peu épais sous la partie inférieure de l’abdomen est indispensable.

 

Quelle est la meilleure façon pour dormir ?

Il n’existe pas de meilleure position pour dormir étant donné que chacun a sa façon de se mettre au repos. Que ce soit en position chien de fusil, dormir assis, dormir la tête plus bas que les pieds ou même dormir les bras en l’air dans un hamac, il suffira que le corps éprouve une sensation de confort. Toutefois, pensez à toujours changer de posture lorsque vous vous endormez. Il est contre-indiqué de dormir sur le ventre pour être en pleine forme. Le choix de la literie et de l’aménagement de votre chambre à coucher devra également être réalisé avec minutie.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES