Pourquoi mon bébé lutte contre le sommeil ?

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Avoir un enfant reste le plus beau cadeau qu’on puisse espérer dans ce monde. Cependant, il peut vite devenir notre pire frustration dès qu’il pique sa crise, notamment lorsqu’il n’arrive pas à s’endormir. On ne peut jamais savoir ce qui lui prend. En tout cas, il faut le calmer et trouver des solutions au plus vite.

 

Connaitre les besoins capitaux d’un nouveau-né 

Le bébé, à la différence d’un adulte, ne peut pas s’exprimer lorsque quelque chose ne va pas ou quand il est insatisfait. Il communique par ses propres moyens comme un simple regard, des cris, des pleurs, des sourires, et des gestes. Pour ne pas se sentir incapable de le comprendre, il faut connaitre ce dont il a réellement besoin. 

Tout d’abord, il doit manger pour rester en forme et en bonne santé. En général, il se nourrit du lait maternel ou du lait infantile. Il ne faut pas le priver de sa nourriture dès qu’il la réclame, car à cette période, il a énormément besoin des apports en nutriments pour sa croissance. D’habitude, dès son réveil, on l’allaite et viennent ensuite les moments de la journée et de la soirée où on doit être à l’écoute de son appétit.

Ensuite, un nouveau-né nécessite beaucoup de sommeil, pas moins de 20 heures. Pour voir le petit être grandir sainement, on doit lui faire profiter de cet instant de repos, une période pas facile pour les parents, certes, mais indispensable. Puis, il est important qu’il se sente bien dans sa peau, pas de linge mouillé, ni de saleté, ni de corps qui sent mauvais. La propreté l’aidera à mieux se détendre, à vous écouter plus et à s’habituer aux sensations de bain.

Ne le privez pas de l’environnement extérieur. Le petit ange en a besoin pour respirer de l’air frais, changer de température, voir et connaitre autre chose que vos 4 murs pour son bien-être. Comme il ne fait que découvrir pour le moment, il nécessite qu’on lui apprenne tout, comme le fait de jouer, de communiquer pour progresser rapidement dans ses aptitudes.

Il faut qu’il se sente en sécurité même face à votre autorité  de parents. Évitez-lui le désordre dans les habitudes. Votre poupon perd ses repères si on ne respecte pas ses heures pour dormir par exemple. Acceptez avec patience sa phase de croissance et essayez de le comprendre. Faites-lui plaisir de temps en temps pour son épanouissement, car il le mérite. Enfin, montrez-lui toujours que vous l’aimez en lui donnant votre attention, en lui faisant voir votre reconnaissance pour sa bonne volonté et en respectant tout simplement sa raison d’être.

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Comprendre un bébé qui ne dort pas

Vous vous demandez forcément la raison pour laquelle votre tout-petit n’arrive pas à s’endormir. Selon différentes expériences, voici quelques idées pouvant expliquer ce comportement, à savoir :

  • Période de sommeil agitée : en analysant la prunelle de vos yeux, vous allez voir qu’il y a des moments où elle s’agite et d’autres où elle se calme. C’est comme ça et on ne peut rien y faire.
  • Nécessité de monotonie : il a besoin de voir, de se repérer par exemple quand vient le moment de dormir ou de manger. Il ne va pas pouvoir différencier ces situations si on ne l’a pas habitué à le faire. Ne pas avoir d’horaires réguliers pour faire dodo l’ennuierait.
  • Environnement inadapté : quand l’espace où il se trouve semble le déranger ou ne correspond pas à ses attentes comme un endroit trop bruyant à son goût, il piquera sa crise à coup sûr. Une fois de plus vous allez passer une nuit blanche.
  • Mauvaise digestion : trop lui donner à manger à l’heure de se coucher peut nuire à son sommeil.
  • Épuisement : lorsqu’il se sent fatigué, il atteint difficilement le sommeil profond. Après une longue journée de pleurs, de rires, d’amusement et toute sorte d’agitations, il peut s’exténuer.
  • Mauvais état de santé : quand il ne se sent pas en forme, l’endormissement va s’avérer difficile.

 

 

Comment faire retrouver le sommeil chez un nourrisson ?

Des témoignages ont pu aider à trouver quelques solutions à ce problème, à savoir :

  • De l’adapter à des routines de sommeil : le faire savoir qu’il doit dormir nécessite de lui faire comprendre quelques signes à ce sujet comme,  la lecture d’un même livre, l’accomplissement des mêmes gestes et l’articulation des mêmes mots.
  • De l’habituer à s’endormir tout seul : utilisez les moyens dont vous disposez pour l’endormir à savoir le lit, son nounours, sa berceuse. Offrez-lui un endroit favorable à l’endormissement. Vous pouvez vous procurer facilement un lit enfant moins cher sur le marché au cas où vous vous inquiétez sur le coût.
  • Technique d’ignorer votre nourrisson pendant 5 à 10 minutes : elle consiste plus ou moins à l’abandonner pour qu’il s’endorme par lui-même. Ne vous en faites pas, car vous ne le laisserez que pendant 5 minutes seulement pour commencer. Puis vous allez faire votre manière habituelle pour le coucher. Puis augmenter ce temps à 10 minutes lorsqu’il se met en pleurs de nouveau et le remettre au lit et ainsi de suite s’il recommence. Ne vous éternisez pas sur cette méthode, car au bout de quelques minutes s’il recommence à pleurer, abandonnez et essayez de trouver autre chose.
  • Consulter un pédiatre : pour n’importe quelle situation que vous n’arrivez pas à expliquer et à trouver des solutions pour y remédier, n’hésitez pas à demander des conseils à un pédiatre. Ce dernier peut vous exposer de nouvelles idées.
  • Ne pas le fatiguer : on vous conseille de diminuer les activités pouvant l’épuiser comme l’inciter à jouer alors qu’il va bientôt se mettre au lit. Essayer de le laisser au calme pour qu’il puisse se concentrer à son sommeil.
  • Lui favoriser un moment de tranquillité avant son endormissement : il faut qu’il ressente de la paix de votre part surtout et par rapport à ce qu’il voit autour de lui. Essayez au maximum de ne pas le frustrer par vos soucis personnels par exemple.
  • Lui assurer une organisation régulière : pas facile, mais utile, la régularité de vos activités le concernant reste très importante, car il retrouvera vite ses habitudes pour son repos.

Avoir la patience : l’une des choses la plus compliquée mais aide beaucoup pour calmer votre petit ange. Il ne faut pas abandonner même si les circonstances deviennent insupportables. Essayez de le comprendre et d’appliquer les bons gestes.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES