Comment protéger la vue contre la lumière bleue ?

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Sachant qu’on ne peut pas échapper à son exposition, la meilleure protection face à la lumière bleue reste le filtrage. Qu’on soit dehors, sous le soleil ou bien à la maison devant les appareils dotés d’écran, ce spectre lumineux est omniprésent. Voici un guide qui vous permettra de lutter contre les effets nocifs de la lumière bleue tout en apprenant plus sur ses impacts.

 

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

Pour faire très simple, la lumière bleue est un fragment de la luminosité perceptible par nos yeux et ceux des animaux. En tout, le tiers de la lumière que l’on peut voir à l’œil nu est composé de la lumière bleue avec une extension sur 120 nanomètres. Cet élargissement du spectre visible se trouve entre 380 et 500 nanomètres.

Elle se distingue par sa puissance énergétique élevée par rapport aux autres portions observables. Cette forte présence énergétique fait d’elle alors une source de danger pour les yeux même si la lumière bleue n’est pas aussi puissante que les UV. C’est également l’un des spectres lumineux qui entrent dans la rétine pour l’aider à produire la vision.

Il existe 2 sortes de lumières bleues qui possèdent chacune des fonctions essentielles pour tous les êtres vivants qui sont dotés d’yeux :

La lumière bleu-violet est la première catégorie qui est connue pour accélérer le processus de vieillissement de la rétine. Une forte exposition à cette lumière peut donc nuire à la santé de vos yeux, même à court terme. Celle-ci a une extension entre 380 et 455 nanomètres selon les études réalisées à ce sujet.

La lumière bleu-turquoise est la seconde catégorie qui est très importante dans la gestion de notre rythme biologique. Son extension est mesurée entre 455 et 495 nanomètres et cette lumière est vitale pour l’organisme. Elle est en partie responsable du cycle du sommeil et procure un effet de bien-être sur le corps et la bonne humeur.

D’où vient la lumière bleue ?

Ce spectre visible peut avoir 2 origines qui peuvent être naturelles ou artificielles sachant qu’il est possible de produire de la lumière bleue.

On la rencontre au quotidien grâce au soleil qui est la principale source d’émission de lumière bleue sur la terre. Où que vous soyez en plein jour, elle touchera aussi bien l’ensemble du corps que des yeux.

Avec l’évolution de la technologie, la lumière bleue est également apparue dans les éclairages de la maison et les écrans divers. Dès que vous êtes devant la télé pour suivre votre programme préféré, vous êtes exposé à cette dernière. C’est la même chose avec le téléphone portable qui privilégie la largeur de l’écran avec le temps.

Il est important de savoir que la lumière bleue à laquelle on est confronté au quotidien n’est pas forcément visible sous cette nuance. En effet, si on prend l’exemple d’une lampe avec une couleur qui tend vers le jaune, cela signifie qu’elle ne contient qu’une petite quantité de bleu.

Par contre, dans une lampe qui projette une lumière de teinte blanche comme les écrans d’ordinateur et de Smartphones, il y a une production conséquente de ce spectre visible. Connaître cette information peut alors vous aider à choisir vos luminaires et vos appareils connectés de toute sorte.

 

Effet de la lumière bleue sur la santé

Le premier danger de la lumière bleue est sans doute le fait qu’elle accroît de façon importante le vieillissement de la rétine. En outre, c’est l’un des facteurs qui augmente le risque de la dégénérescence maculaire en rapport avec l’âge qu’on nomme la DMLA. À part les facteurs associés à l’environnement et la génétique, des études ont pu prouver une relation entre une forte exposition à la lumière bleue et la DMLA.

Bien qu’on puisse trouver plusieurs raisons à l’origine de cette dégénérescence maculaire liée à l’âge, se protéger contre ce type de lumière est sans doute la meilleure chose à faire. Il s’agira principalement d’essayer de diminuer la quantité néfaste pour les yeux en usant de verres non invasifs. Un spécialiste de cet organe de sens pourra aisément vous conseiller sur les précautions à prendre.

En ce qui concerne les enfants, il est tout aussi crucial de les préserver de cette exposition nocive pour les yeux. Il faut savoir qu’avant d’atteindre l’âge de 10 ans, le cristallin humain ne parvient pas complètement à assurer son rôle de filtre de la lumière bleue. Cela entraîne une absorption dangereuse avec une quantité estimée à 1 ou 2 % des UVA. 

C’est pourquoi prévoir une solution durable contre ces rayonnements est très important pour l’avenir de votre bambin. Le fait que les yeux ne soient pas arrivés à maturité favorise leur dégradation, surtout que les défenses antioxydantes ne sont pas puissantes. Il existe alors des verres protecteurs capables de filtrer de manière significative le danger et qui permettent simultanément de laisser passer les lumières indispensables à la vue.

Se protéger contre la lumière bleue nocive

Après avoir effectué des recherches sur le phénomène pendant près de 10 années, les spécialistes ont pu déterminer les longueurs d’onde de la lumière la plus nocive pour les yeux. La meilleure alternative est donc de filtrer un fragment de la lumière bleu-violet à son summum de toxicité. Ceci doit se faire tout en permettant à la lumière bleu-turquoise de pénétrer les rétines.

Afin de conserver toutes les lumières visibles qui contribuent à une meilleure vision des nuances et du cycle biologique, il a fallu créer la solution. Qu’importe le contexte qui incite à porter une paire de lunettes anti lumière bleue, il faut choisir un verre transparent et clair avec la couleur la plus neutre qui existe.

Pour ceux qui veulent un filtre de lumière bleue intégral, il existe également un verre capable d’accomplir cet exploit. Cependant, le verre en question est de teinte orange, mais permet de couper l’ensemble de ce spectre entre 380 et 500 nanomètres. Étant donné que c’est une des plus larges bandes de la lumière visible, la nuance de la lentille doit être très intense.

Les conséquences :

 – En portant ces verres avec une monture, la vision du bleu disparaîtra et tout ce que vous regarderez sera coloré d’orange.

 – Ce type de lentille est également ardu à porter pendant une longue période surtout face à un moniteur. Il est impossible à mettre lorsque vous conduisez votre voiture. Son port n’est donc pas recommandé dans de telles circonstances.

 – La lumière bénéfique à notre organisme et au bien-être ne pourra pas traverser les verres. Il est alors fort probable que le rythme biologique ne soit plus correctement régulé par le système responsable.

Il faut aussi savoir qu’en filtrant 20 % de la lumière bleue nocive, la vision naturelle des couleurs des yeux n’est pas altérée. Sachant que l’œil n’est pas sensible à ces dernières, mais plutôt à la teinte verte, cela n’aura aucune influence.

 

Comment sélectionner des lunettes filtrantes ?

Comme il a déjà été annoncé plus haut, il faudrait privilégier le port de verres qui filtre la lumière bleue nocive en partie et qui laisse celle bénéfique entrer dans les yeux. Tout cela en prenant soin de choisir la nuance la plus neutre qui existe en termes de verres.

Avec l’avancée de la technologie, ces accessoires de protection des yeux peuvent avoir des fonctionnalités plus importantes. On retrouve notamment des verres qui protègent des rayonnements néfastes tout en améliorant le confort et la performance de la vue. Les malaises liés à un fort éblouissement ainsi que les rayures qui peuvent gêner les yeux sont ainsi de l’histoire ancienne.

 

À quel moment choisir de porter des lunettes contre la lumière bleue ?

Dans la journée, le fait de mettre un pied dehors vous expose au rayonnement du soleil qui est la principale source de lumière bleue. En intérieur, la présence de moniteur divers produit également ce spectre nocif pour les yeux. Il est donc essentiel de porter les lunettes bleues protectrices à tout moment avant d’aller se coucher. Il suffit de les laisser sur la commode et de les enfiler le matin pour se défendre des différentes sources de lumière bleue.

Précautions à prendre pour réduire l’exposition à la lumière bleue

Si vous avez l’habitude d’utiliser votre téléphone portable fréquemment, baisser la luminosité de l’écran au maximum peut vous aider. Dans les endroits où vous n’avez pas besoin d’avoir un moniteur trop éclairé, faites ce geste. Cependant, il ne faut pas mettre le filtre du téléphone toute la journée pour privilégier le confort et la qualité visuelle.

Outre cette fonction basique incluse dans le système, il existe également l’application de lumière bleue pour ordinateur et Smartphone. Le logiciel de lumière bleue a surtout été conçu pour que les appareils ajustent la luminosité en soirée. Sinon le niveau de filtrage n’est pas toujours le même avec ces outils.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES