Combien de temps doit durer une sieste pour qu’elle soit réparatrice ?

Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Parfois toujours considérée comme signe de paresse et de fainéantise par ceux qui ne la pratiquent pas, cette activité apporte pourtant de nombreux intérêts pour la santé. Tout est bien sûr question de dosage, et une sieste véritablement réparatrice doit respecter une certaine durée. Voici quelques détails sur le sujet.

 

La petite sieste

Ce moment de torpeur intervient généralement après le déjeuner du midi, et se manifeste par des paupières lourdes qui ne vous invitent qu’à vous laisser aller. Ce type de sieste, dite « parking », vous permet en fait de donner à votre cerveau et à votre corps un moment de détente, une sorte de récréation entre deux périodes de travail. Tous les bienfaits de la sieste se ressentent d’autant plus si vous avez dû affronter une matinée compliquée.

La petite sieste dure entre 15 et 30 minutes, environ 20 minutes en moyenne. Cette période suffit pour s’intégrer dans votre créneau de pause-déjeuner, il serait donc dommage de ne pas en profiter.

La phase de sommeil qui intervient durant ce moment ne constitue pas un cycle de repos entier, comme ceux qui se succèdent la nuit et vous permettent de dormir plusieurs heures d’affilée. Tout au plus, une bonne sieste vous plonge dans une torpeur lente et légère, suffisante pour relaxer votre cerveau et vos muscles, et vous remettre d’aplomb dès le réveil. 

Comme la durée d’une sieste de ce genre n’est pas si longue, vous pouvez en profiter dans n’importe quel endroit, même sans confort comme votre siège au bureau, dans votre voiture ou sur un banc de la cantine. Vous pouvez aussi l’effectuer tout habillé. Ce temps de sieste ne nécessite pas un retrait ou un changement de vêtement, d’autant que vous devrez reprendre rapidement vos activités ensuite.

La longue sieste

En situation opposée, vous pouvez opter pour une sieste de 2h et plus, si vous avez passé une nuit blanche précédemment. Le temps idéal pour une sieste doit vous permettre de récupérer une dette de sommeil, si vous avez dû veiller tard pour une raison ou une autre. Une sieste doit impérativement couvrir le double du temps où vous n’avez pas fermé l’œil de la nuit. En guise d’exemple, la durée optimale d’une sieste sera donc de trois heures, si votre repos a été perturbé et que vous n’avez pas dormi pendant une heure et demie. Dans ce contexte, vous suivrez alors toutes les différentes phases d’un cycle de sommeil complet, à savoir lent et léger, puis profond, très profond et paradoxal. 

Une sieste réparatrice nécessite que vous preniez les dispositions requises. Idéalement, vous devez vous allonger dans un lit pour détendre totalement vos muscles. À défaut, un fauteuil convertible peut convenir. Assurez-vous seulement que personne ne risque de vous déranger, d’autant plus que les bienfaits seront mieux ressentis si vous vous déshabillez pendant cette sieste.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES