À 10 mois un bébé doit-il faire une nuit complète ?

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Généralement, un bébé fait une nuit complète à partir de ses 3 mois. Mais comme il n’y a pas d’indicateur totalement fiable indiquant cette maturité cérébrale de sommeil, d’autres bébés peuvent encore se réveiller régulièrement durant la nuit, même à 10 mois. Et les raisons sont multiples ! Nous faisons le point dans les prochains paragraphes.

 

Qu’est-ce qui explique le sommeil agité d’un bébé de 10 mois ?

À 10 mois, l’endormissement du soir peut devenir laborieux : bébé ne dort pas, ou se réveille plusieurs fois pendant la nuit. Plusieurs situations peuvent justifier ces petits troubles du sommeil.

 – Un retard de sommeil

C’est un cercle vicieux : plus votre bébé manque de sommeil la veille, plus il dort mal. Ce retard de sommeil est principalement dû aux réveils trop matinaux ainsi qu’aux réveils de la nuit précédente. Ce problème peut toutefois être solutionné par un bon rituel du coucher. Pour préparer le bébé au coucher, vous pouvez instaurer 3 étapes auxquelles il s’habituera rapidement : hygiène, détente et calins. Après le bain, vous pourrez l’installer dans son lit où vous pourrez lui raconter des histoires, avant de finir avec des câlins. Que le bébé entende votre voix à l’aide de berceuses ou d’histoires est important pour le mettre en confiance.

 – L’angoisse de séparation

Dès que le bébé de 10 mois perd sa maman de vue, il perd pied et peut être victime d’un sommeil perturbé. C’est tout à fait normal à son âge, car dès ses 8 mois, il réalise son individualité en comprenant que vous et lui ne faites pas qu’un. La seule solution ici sera d’apaiser ses angoisses. Par exemple, toute séparation doit se faire en douceur : évitez de partir pendant qu’il a le dos tourné, car il le prendra pour un abandon. Expliquez-lui que vous partez un moment, mais que vous revenez bientôt. Si pour une raison ou une autre, vous devez le laisser à la crèche ou chez ses grands-parents, ne montrez pas votre inquiétude, car un bébé comprend très bien les émotions.

 – Les maladies

La bonne compréhension des signaux est importante pendant le sommeil d’un bébé de 10 mois. Effectivement, s’il dort mal, cela peut également être dû à des petites maladies telles qu’un rhume ou une otite. La poussée dentaire est également une étape difficile pour les bébés, car particulièrement douloureuse, surtout la nuit. Cette période peut donc parfaitement expliquer les nuits hachées d’un bébé de 10 mois. Pour soulager un rhume en pleine nuit, n’hésitez pas à régulièrement nettoyer son nez à l’aide d’un sérum physiologique, et de légèrement rehausser sa tête la nuit s’il s’agit de poussée dentaire.

 – Une mauvaise digestion

Le sommeil d’un bébé de 10 mois peut également être perturbé par des coliques ou une digestion difficile. Si notamment le bébé pleure dans son sommeil ou grimace, alors il faudra vite agir. Dans la mesure du possible, évitez de le faire grignoter après les repas, et surtout, les sucreries ou aliments trop gras. S’il a des coliques, faites-lui un massage à l’huile de coco juste avant le coucher.

 – Les mauvaises habitudes

Il est certes tentant de bercer votre bébé qui pleure la nuit, mais ce n’est pas une bonne idée. Il faut que vous lui donniez une chance de s’endormir tout seul, même s’il hurle. Éventuellement, vous pouvez faire de brèves apparitions pour vous assurer que tout va bien, mais sans pour autant le reprendre dans vos bras. Expliquez-lui calmement que c’est l’heure de dormir et apaisez-le autant que possible. Si le rituel de coucher est également bien instauré, cet apprentissage se fera rapidement.

 – Un bon aménagement de sa chambre à coucher

Pour que bébé dort paisiblement, il est important de lui aménager une chambre dont l’atmosphère est rassurante et propice au coucher. Vous pouvez notamment décorer sa chambre par un mobile, un joli ciel de lit ou des peluches qui lui mettront en confiance. Assurez-vous que la température y soit de 20 °C, et qu’elle ne soit ni trop sèche ni trop humide. Quant à son matelas, utilisez un modèle respirant et hypoallergénique pour éviter tout inconfort la nuit.

Si vous vous demandez à quel âge bébé se retourne, alors sachez que cette indépendance physique arrive entre ses 4ème et 8ème mois. Ce qui signifie qu’à 10 mois, votre bébé n’aura aucun mal à se retourner et donc trouver la bonne position qui lui convient pour dormir.

 – Repérer les signaux

Il arrive également que bébé n’ait tout simplement pas envie de dormir. Pour cela, vous devez bien identifier les signes de fatigue avant de le mettre au lit : est-ce qu’il se frotte les yeux, est-il irritable ou est-ce que son corps émet des mouvements assez saccadés pour combattre la fatigue ? Si tous ces signes apparaissent alors il faudra mettre le bébé au lit dans les 10 minutes qui suivent pour ne pas manquer le train du sommeil.

 – Les terreurs nocturnes

Votre bébé se retourne régulièrement dans son sommeil, il crie et se débat ? S’il est extrêmement fatigué, il peut alors s’agir de terreur nocturne. Un phénomène qui peut justement impacter sur le sommeil d’un bébé de 10 mois. Comment réagir dans ce cas ? Adoptez la manière la plus douce possible : ne le réveillez pas, mais faites savoir que vous êtes à ses côtés en caressant son front ou ses mains. Encore une fois, rassurez-le à travers des mots doux et des câlins.

Et si mon bébé dort beaucoup trop pendant une sieste ?

Le sommeil d’un bébé de 4 mois ou moins ne doit pas être perturbé. Par contre, si votre bébé est âgé de 10 mois alors vous pouvez lui donner des repères temporels. Retenez justement que plus longtemps il fera une sieste le matin ou l’après-midi, plus il aura du mal à se rendormir la nuit. Son cycle peut donc être perturbé, ce qui laisse place à une dette de sommeil. À l’approche de l’heure de manger ou du bain par exemple, vous pouvez délicatement le réveiller. S’il est profondément endormi, vous pouvez réessayer après quelques minutes.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES