Protège-matelas absorbant ou imperméable pour mon lit ?

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Sur le marché, il existe différentes versions du protège-matelas, sans parler des marques en tout genre. Donc quand il faut en choisir un, on se perd vite entre toutes ces variantes. Ici, nous vous en énumérons quelques-unes et expliquons leurs qualités et leurs défauts.

 

À quoi sert le protège-matelas ? 

Le protège-matelas ou alèse garde le matelas à l’abri de l’humidité de notre corps, mais aussi des autres éléments liquides ou solides pouvant lui tomber dessus comme une tasse de café, de la glace, ou les petits pots du bébé. En recourant à ce genre de dispositif, vous prolongez sa durée de vie et faites régner l’hygiène dans votre chambre à coucher. En effet, si la poussière ou trop d’humidité s’accumule sur votre couchette, celle-ci ne risque pas de faire long feu.

D’un autre côté, au fil des utilisations, un matelas mal entretenu et protégé peut rapidement devenir le terrain de jeux favori des microbes et des acariens. Et ce genre de phénomène chez les personnes les plus vulnérables et les enfants en bas âge entraine souvent des conséquences graves sur la santé.

Reste à savoir lequel vous convient le mieux, car oui, il en existe diverses variantes. Ces accessoires se répartissent dans diverses catégories selon leurs formats, mais aussi leurs compositions. Les fabricants usent de deux technologies jusqu’ici pour empêcher l’humidité de parvenir au matelas : soit les dispositifs l’absorbent comme une couche, soit ils barrent complètement la route à la moindre goutte d’eau.

En recouvrant votre matelas du meilleur protège-matelas, vous vous prémunissez aussi des odeurs indésirables.

Sur quels critères baser sa sélection ?

Il existe bien d’autres éléments à considérer avant de se concentrer sur le côté absorbant ou imperméable de votre alèse. Les dimensions vous facilitent plus ou moins la tâche, car les modèles suivent des normes standard sur le commerce. C’est au niveau du format que les choses commencent à se corser. 

Certains affirment que les housses surpassent les plateaux, car elles enveloppent intégralement le matelas. Mais là, veillez à prendre la bonne taille de bonnets, sinon le protège-matelas ne rentrerait pas. Comptez 5 cm de plus que l’épaisseur de votre matelas pour la hauteur d’un des bonnets. Pour un modèle de 14 cm par exemple, il en faudra un de 19 cm.

Les usagers donnent la priorité aux articles traités anti acariens, bactériens et fongiques, car ils demandent très peu d’entretien. Ils sont aussi certifiés conformes aux normes de fabrication actuelles.

Maintenant, pour ce qui est des matières de fabrication, on en croise 4 sur le marché réparties dans deux catégories distinctes : les alèses imperméables et les absorbantes. Chez la première, on court moins de risque de voir apparaître des moisissures et donc des mauvaises conséquences comme les allergies. 

Elle est élaborée en PVC. Froide, elle n’est pas très adaptée pour l’hiver et produit un crissement qui a tendance à horripiler quelques dormeurs sensibles de l’organe de l’ouïe à force. Les adeptes du lavage en machine favorisent le système d’imperméabilisation dite « enduction », car il tient mieux face à ce genre de traitement.

La seconde catégorie, elle, est plus diversifiée et taillée pour l’hiver. Elle compte le 100 % coton molleton extra doux au contact de la peau et chaud ainsi que le coton éponge comme celui des serviettes de bain. Celui-là comme vous pouvez vous en douter absorbe de manière optimale l’humidité, mais n’arrête pas les grosses flaques.

Parfois, on le mélange à du polyester en petite quantité afin de multiplier sa résistance aux lavages. L’air y circule parfaitement, faisant de cette matière, la meilleure pour l’été. Et enfin, on a le coton jersey ou polycoton souple. Il se place parmi les protège-matelas performants en matière de confort.  

 

Les bonnes adresses 

Quand on parle de protège-matelas, plusieurs marques reviennent sur les lèvres des acheteurs, dont Emma, avec ses articles disponibles en plus d’une dizaine de tailles et pour les personnes qui dorment seules ou qui aiment les king size. La marque a de quoi appâter la clientèle aussi avec sa politique de 100 jours d’essai.

Casper quant à lui mise sur les qualités de plusieurs matières combinées comme le polyester, l’élasthanne et le nylon afin d’apporter un maximum de confort chez les usagers. Ces derniers passeront d’agréables nuits loin des bruits et autres éléments perturbateurs.

Les protège-matelas Hypnia réduisent de manière conséquente l’humidité, car ils sont fabriqués en coton molletonné. Si votre épiderme est alors souvent sujet à des irritations, songez à cette enseigne. Ses alèses passent en machine, mais ne s’usent pas rapidement.  

Avec Micromat Mello, votre matelas ne craint rien. Ni l’eau, ni la poussière, ni le pollen ne pénètrent ses fibres. Son côté matelassé à 200g/m2 ajoutera du moelleux et de la douceur à votre matelas pour que vous y dormiez comme un bébé. Grâce à son bonnet ample, vous arrivez à enfiler l’alèse sur la plupart des matelas en vente dans le commerce. Ses produits, eux, sont garantis 3 ans.

Eve a choisi le coton jersey comme matière principale. Il a l’avantage de s’adapter à toutes les saisons, car conçu en fibres respirantes et hypoallergéniques. On en trouve aussi pour les lits une place, deux places allant jusqu’à 200*200 cm.

Simba fait aussi partie des constructeurs qui privilégient les fibres confortables, mais étanches comme le polyuréthane. L’air y pénètre sans problème, ce qui évite la prolifération des microbes à l’intérieur. Blotti au fond de votre lit sur ses alèses en coton jersey, vous n’attraperez pas froid en hiver, mais n’étoufferez pas non plus de chaud en été. Elles ne contiennent aucun élément chimique susceptible de provoquer des démangeaisons ou des problèmes respiratoires chez les plus jeunes et les plus sensibles.

 

Prendre soin de son protège-matelas

Il n’y a pas que le matelas qui exige un entretien rigoureux, même le meilleur protège-matelas en a besoin aussi. Si le vôtre tolère sans souci les frottements dans la machine à laver, l’y envoyez une à deux fois par semaine. Pensez à en acheter au moins deux, afin de ne pas vous retrouver à court quand vous enlevez l’un.

Certaines marques recommandent de programmer la température du lave-linge à 30 °C, d’autres à 60 °C, voire 90 °C. Tout dépend du tissu. Dans ce cas, respectez scrupuleusement les consignes afin de ne pas endommager votre bien et vous débarrasser convenablement des microbes.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES