Quels sont les symptômes de l’hyperactivité chez l’adulte ?

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Le trouble du comportement est une chose habituelle chez les enfants et les jeunes. Mais rares sont les cas où cette « maladie » persiste jusqu’à l’âge adulte. La cause de cette perturbation n’est pas encore totalement discernée par la majorité des chercheurs, mais elle peut se manifester à travers des agitations des membres ou un cerveau en continuelle ébullition.

 

Qu’est-ce qu’on entend par hyperactivité ?

D’origine neurologique, le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité se rapporte souvent au comportement et à la mentalité. Les personnes atteintes de TDAH ont des problèmes de concentration, un manque d’attention et peinent à finir jusqu’au bout les missions qui leur ont été confiées. La plupart du temps, elles ont des difficultés à patienter, à rester inactives et perdent fréquemment le contrôle de leurs émotions.

Il faut savoir que le trouble de l’attention sans hyperactivité se présente sous différents niveaux. Et dans le cas où l’hyperactivité n’est pas reconnue et soumise à un traitement médical à temps, des effets ne tarderont pas à faire surface. Il est possible qu’un individu hyperactif soit sujet à un trouble de la personnalité et ait du mal à exceller dans le domaine éducatif, communautaire et familial.

Comment reconnaître une personne atteinte d’un TDAH ?

La première chose à faire est d’observer son environnement. En général, un enfant hyperactif se démarque toujours des autres à l’école. En classe comme à la maison, plusieurs signes montrent qu’un enfant est atteint de syndrome hyperkinétique. Chez l’adulte, il en va de même. Il est possible qu’il ait du mal à s’intégrer au sein d’une communauté ou d’un groupe et qu’il cherche à s’activer sans jamais prendre de repos.

Dans cette lancée, afin d’être fixé, il est important d’effectuer un test d’hyperactivité ou un test d’attention. Pendant le test, seuls les gens hyperactifs s’exposent à des troubles de compréhension, de vision et de contact. Parfois des signes tels que le stress, le sentiment de solitude, le saut d’humeur et le comportement turbulent peuvent ressurgir.  

 

Quelles sont les raisons d’un TDAH ?

Que ce soit une personne de classe moyenne ou aisée, les causes de l’hyperactivité sont les mêmes. Un dysfonctionnement cérébral minime est rattaché à des troubles de croissance et de fonctionnalité de la boîte crânienne. Ceci peut être dû à un problème génétique ou à une malformation lors de la période de la gestation du fœtus dans le ventre de la mère.

La consommation de produits toxiques comme l’alcool, le tabac pendant sa grossesse expose également le fœtus au TDAH. Dans cette lancée, les risques que le bébé souffre d’hyperactivité accompagnée d’un manque d’oxygène et d’une lésion cérébrale au moment de l’accouchement sont assez élevés.

 

Comment faire pour détecter un TDAH ?

La réalisation d’un diagnostic chez une personne suspectée d’être hyperactif n’est pas une chose facile. En effet, l’hyperactivité cérébrale et l’impulsivité seront prises en compte. D’autant plus que les personnes souffrantes de cette maladie sont parfois agressives, dépressives et refusent catégoriquement toute aide provenant de l’extérieur de leur « bulle ».  

Quoi qu’il en soit, il est important de réaliser une analyse détaillée du patient le plus tôt possible et coûte que coûte. Pourquoi ? Parce qu’en moyenne, sa condition de vie est de 6 mois. Dans cette lancée, En ce qui concerne les démarches, les proches de la personne concernée, adulte ou enfant, devront remplir un formulaire dans lequel se trouveront diverses questions. 

Par la suite, lorsque les parents auront donné leurs accords, différents examens sur l’audition, la capacité physique et psychique seront réalisés pour affirmer le diagnostic de l’hyperactivité. Grâce à des tests d’évaluations, les médecins professionnels tels que les psychiatres, les neuropsychologues ou les orthophonistes auront plus d’informations sur le problème et l’évolution du patient.

Comment l’hyperactivité se soigne-t-elle ?

Jusqu’à présent, nul traitement TDAH n’est en mesure de guérir totalement un patient touché par cette maladie. Surtout si le problème a été généré par l’inattention de la mère pendant la période de gestation de son bébé comme nous l’avons mentionné plus haut. En revanche, pour les cas qui ne sont pas considérés comme très graves, il est envisageable de réduire les symptômes en prenant du méthylphénidate connu sous le nom Ritaline. Ce traitement renforce le système nerveux central et accroît la fusion des monoamines dans la fente synaptique. 

Il est quand même important de noter que la ritaline est réservée aux enfants de plus de 6 ans. Elle est uniquement prescrite sous l’accord d’un docteur en neurologie, psychiatrie et pédiatrie. Pourquoi ? Parce que cette substance peut présenter divers effets secondaires : insomnie, baisse de l’appétit, irritabilité et nervosité, anxiété, diarrhées et maux de ventre, tics et palpitations.

Afin de gérer le trouble, les personnes hyperactives et leur famille doivent toujours être soutenues. Une thérapie cognitive – comportementale (la TCC) est vitale pour toucher le comportement et les pensées. Ce type de thérapie établi par un psychiatre permettra de comprendre et d’atténuer les troubles.

Le renforcement progressif des bonnes habitudes permettrait également au jeune patient de retrouver le contrôle. En général, la psychothérapie va de pair avec la prise de divers médicaments. Cela étant pour optimiser les effets du traitement tout en stimulant le comportement du patient. Le rôle de la famille et des amis du patient sera de veiller à ce que ce dernier ne fasse pas l’objet d’une rechute ou d’une dépression. Autrement, les résultats seront néfastes. Voilà pourquoi un soutien moral est indispensable.

Il est également de mise qu’une personne hyperactive apprenne à écouter de la musique apaisante dans un fauteuil relax pour apprendre à se détendre et à se concentrer. Effectivement, ce type de fauteuil a été soigneusement pensé pour épouser les zones de confort du corps et ainsi optimiser la sensation de bien-être et de sérénité d’esprit. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES