La paralysie du sommeil : comment réagir face à ce phénomène

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous réveiller la nuit, pourtant vous ne pouvez pas bouger ni parler malgré tous vos efforts ? Si c’est le cas, alors vous avez fait une paralysie du sommeil qui est une situation particulièrement angoissante, car les personnes concernées n’arrivent pas à comprendre ce qui se passe.

 

Comment reconnaître la paralysie du sommeil ?

Faisant partie de la parasomnie qui définit tous les comportements anormaux qui se produisent pendant l’endormissement, ce phénomène peut apparaître régulièrement ou non selon le sujet. Il a été démontré qu’il se manifeste généralement pendant la phase de sommeil paradoxal. En effet, durant cette phase les activités des cerveaux sont particulièrement intenses. En revanche, la tonicité musculaire est très faible.

Lors de la paralysie du sommeil, la personne concernée a l’impression qu’elle est éveillée et celle-ci tente tous les moyens pour essayer de sortir de l’endormissement. Cela dit, elle se trouve dans l’incapacité de bouger n’importe quelle partie de son corps. Ainsi, ce sont uniquement les muscles oculaires et respiratoires qui peuvent bouger. Ce n’est pas tout, car ces symptômes peuvent aussi être accompagnés de sensation d’être étouffé.

La durée de cette paralysie du sommeil est très variable de quelques secondes à quelques minutes. Évidemment, elle engendre inévitablement de la frayeur ainsi que de l’angoisse. Aussi, la manifestation d’hallucinations, qu’elles soient visuelles ou auditives, est également très courante.

Les causes de la paralysie du sommeil

Pour en savoir un peu plus sur cette paralysie, il convient d’abord de bien comprendre le déroulement du sommeil. Ce dernier constitue justement un ensemble de cycles qui s’enchaînent pendant la nuit. Cela dit, ce phénomène se produit pendant la phase paradoxale qui dure environ 15 à 20 minutes. On remarque que l’activité cérébrale est particulièrement intense, car les rêves surviennent lors de cette période. C’est pourquoi la personne concernée a parfois l’impression de faire un cauchemar lucide.

Par ailleurs, il existe certains facteurs qui favorisent la manifestation de ce phénomène. C’est le cas pour les sentiments d’anxiété et de stress accumulés tout au long de la journée. Aussi, un changement brusque du mode de vie peut en être la cause. En outre, l’irrégularité du rythme de l’endormissement fait partie des origines de la paralysie du sommeil.

 

Comment gérer la paralysie du sommeil ?

Certes, ce phénomène est particulièrement angoissant pour la personne qui se réveille. En effet, celle-ci a du mal à cerner ce qui lui arrive. De plus, avec l’impossibilité à bouger le corps, la situation peut devenir effrayante. Pourtant, les experts recommandent de ne pas lutter en essayant de se réveiller par tous les moyens. Au contraire, il est plutôt conseillé de vous laisser aller et de ne pas paniquer. De cette manière, vous pouvez vous rendormir facilement afin de sortir de cette phase.

La pratique de diverses méthodes de relaxation, notamment la sophrologie peut également vous aider à mieux gérer la situation. Le plus important c’est de ne pas vous focaliser uniquement sur ce phénomène, mais plutôt de songer à des choses agréables. De cette manière, le corps plonge plus facilement vers le sommeil.

Aujourd’hui, il n’y a pas encore de traitement spécifique permettant de soigner ce trouble. Si l’individu paralysé ressent des symptômes normaux, alors inutile de consulter un médecin. Quoi qu’il en soit, il existe des traitements antidépresseurs pour les victimes qui présentent des cas graves. Par ailleurs, l’acquisition d’une nouvelle couette beaucoup plus douce peut aussi vous aider à améliorer la qualité de votre sommeil.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES