Top 4 des histoires qui font peur pour une soirée pyjama ?

Dernière mise à jour: 01.12.22

 

Une soirée pyjama réussie s’organise avec le plus grand soin. De nombreuses activités vont mettre de l’ambiance à la veillée. Mais, pour bien la terminer, l’idéal serait de se raconter des histoires qui donnent la chair de poule. Autour de pop-corn et d’une literie improvisée et chaleureuse, bien cocoonés dans leur couette, les enfants attendent souvent avec impatience que les récits commencent. Découvrez alors le top des histoires populaires à ne pas rater.

 

L’appel de l’autre monde

Il s’agit d’un véritable fait qui s’est déroulé en 2008, plus précisément le 12 septembre. En effet, au cours de cette journée, un accident a eu lieu en Amérique du Nord dans la ville de Los Angeles. Un train est rentré à toute vitesse dans un autre, ce qui a conduit à la mort de 25 personnes. Charles Peck fut une des victimes de cette malheureuse infortune. Il se rendait à son entretien d’embauche. 

Quelques heures plus tard, les téléphones des proches de cet homme n’ont pas cessé de sonner. À chaque fois qu’ils décrochaient, ils n’entendaient qu’un bruit de fond et de parasites. Dès que sa famille rappelait, tout le monde tombait directement sur la messagerie. En recevant les appels, l’entourage de Charles gardait l’espoir qu’il était encore vivant. Au total, sa fiancée, sa sœur, son frère et la mère de sa compagne avaient reçu 35 coups de fil de sa part après sa mort. La dépouille a finalement été retrouvée parmi les décombres et le légiste a confirmé que l’homme avait perdu la vie au moment de l’impact.        

Le crochet

L’histoire se déroule dans une ville appelée Amherst, située au Massachusetts en 1973. Deux adolescents, Thomas D et Mélany, se donnent un rendez-vous galant. Pour finir la soirée en beauté, ils décident de s’isoler dans une petite clairière cachée derrière les bois se trouvant à la sortie de la commune. Les deux amoureux arrivent sur les lieux et laissent l’autoradio tourner. 

Le présentateur interrompt la musique pour faire une annonce. Il informe qu’un dangereux criminel s’est échappé de l’asile. Il en fit une description plus ou moins floue. Mais, celle qui a retenu l’attention des deux tourtereaux était la présence de crochet sur un des bras du tueur. Ils commencent à se bécoter quand un craquement de branches les fait sursauter. La fille a alors peur et demande à son copain de rentrer tout de suite et de la ramener à la maison. Une fois arrivée chez elle, elle sort de la voiture et crie subitement. Ils étaient devant un crochet sanglant qui se balançait doucement et se rapprochait de plus en plus…

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Le jouet tueur

Une mère de famille et sa petite princesse se promènent en ville. En chemin, elles croisent un magasin de jouets. Attirées par la jolie façade du magasin, elles décident d’y entrer. En poussant la porte, le son des clochettes retentit dans la pièce. Un homme aigri les attend sur le comptoir et les observe sans interruption. Les deux clientes longent les allées. 

Une boite en verre se trouvant dans un coin a capté l’attention de la maman. À l’intérieur, une jolie poupée vêtue d’une robe bleu marine ornée de dentelles a fixé son regard. Elle décide alors de demander à combien le monsieur la vendait. L’homme lui lance un sourire narquois et la lui cède à prix raisonnable. À la sortie, le vendeur leur crie de ne jamais sortir la poupée de sa caissette le soir.

Le long du chemin, de retour vers la maison, les instructions du vieux monsieur revenaient sans cesse à la femme. Elle n’arrêtait pas d’y réfléchir. Mais, cela ne l’avait pas empêchée d’offrir le joujou à son enfant. Malgré tout, elle lui dit d’enfermer le jouet dans sa boîte tous les soirs.

La nuit tombée, toute la famille se couche. La petite rangea sa trouvaille et se mit au lit. Après quelques heures de sommeil, une voix terne la sortit de son sommeil. Elle tendait l’oreille et regardait partout. Elle entendait l’entité chuchoter qu’elle était à la première marche, puis à la deuxième marche et ainsi de suite à chaque fois qu’elle en montait une. Elle courra apeurée rejoindre sa maman et décida de s’y cacher. Chaque soir, il  se passait la même chose. Au troisième jour, elle comprit que c’était son nouveau cadeau qui faisait ce son. Le soir venu, la voix retentit à nouveau, mais là elle affirmait qu’elle se trouvait sur le pas de la porte, et quelques minutes après sous le lit. Et avant même que la fillette s’en rende compte, la poupée surgit de sous les draps, un couteau à la main.         

Elisa Lam : La fille dans l’ascenseur

L’histoire se déroule à Los Angeles en 2013. Elle raconte les faits mystérieux qui entouraient la mort de la jeune Elisa Lam. En effet, l’étudiante a été retrouvée le corps sans vie au fond du réservoir d’eau d’un hôtel, après que des clients se soient plaints de la faible pression dans leur douche. Cette personne a été portée disparue pendant quelques semaines. La police a mis la main sur un enregistrement provenant de la caméra de surveillance du lieu. 

Elle trouva une vidéo dans l’ascenseur qui mettait en scène la jeune fille apeurée et troublée par quelque chose. Elle se cachait d’une entité qui n’apparaissait pas sur la caméra de surveillance. Elle gesticulait bizarrement et on voyait la terreur dans ses mouvements. Elle essayait d’y échapper, mais n’y parvenait pas. Elle appuyait sur tous les boutons dans l’ascenseur. À la découverte de son corps, les médecins légistes constatèrent qu’il s’agissait d’un accident dû à une noyade. Son corps a été autopsié et le verdict n’a montré aucune lésion. 

Son entourage raconte qu’elle souffrait déjà de troubles mentaux, mais que jamais elle n’avait dans l’idée de s’ôter la vie. Les circonstances de sa mort restent alors jusqu’ici encore énigmatiques. Apparemment, elle n’était pas du tout sous l’emprise de drogue ni d’alcool. Les images troublantes de la jeune fille dans l’ascenseur circulent sur Internet. Ainsi, tout le monde peut les visionner et constater les faits par eux-mêmes.

 

Laisser un commentaire

2 COMMENTAIRES

Anne laure Siramy

September 11, 2020 at 10:36 am

Le jouet tueur,
Je panse que sa pourrait s’appelé la poupée tic-tac.
HAHAHA
HIHIHI

Répondre
ProjectM

September 12, 2020 at 11:01 am

Bonjour Anne,

Effectivement, les deux histoires sont assez semblables…

Cordialement,
L’équipe somnolente.com

Répondre