Un oreiller anti-ronflement est-il efficace contre le ronflement ?

Dernière mise à jour: 30.11.22

 

Les chiffres récents révèlent une vérité concernant la ronchopathie. En effet, près de 45 % des adultes dont la plupart sont des hommes ronfleraient occasionnellement. En vue de résoudre ce problème des temps modernes, les chercheurs proposent une variété de solutions. L’utilisation d’oreillers spéciaux se trouve dans cette liste. Nous vous démontrons ici leur efficacité réelle et les autres alternatives que nous avons face à ce fléau.

 

D’où vient ce bruit ?

Dans le but de bien comprendre l’origine profonde de cette nuisance sonore nocturne, il nous faut bien connaître notre corps. Autrement dit, le ronflement résulte d’un phénomène tout à fait naturel impliquant notre système respiratoire. Il se manifeste particulièrement lors des phases d’inspiration durant le sommeil.

En principe, l’air circule dans votre cavité buccale et agite les parties molles qui s’y trouvent. En d’autres termes, l’inspiration génère des vibrations qui à leur tour vont produire le bruit caractéristique d’un bourdonnement nasal. En guise de comparaison, ces mouvements ressemblent à ceux d’un drapeau frappé par une bourrasque.

Malgré le fait que ce phénomène n’engendre que très peu de danger pour la personne ronfleuse, ses proches en revanche peuvent en sentir les conséquences. Surtout si le responsable est sujet à divers facteurs précipitants comme un surpoids. On peut également mentionner ceux qui consomment déraisonnablement de l’alcool et du tabac.

Les solutions face au ronflement

Même si ce souci a priori mineur se montre sans danger pour la santé, les chercheurs préconisent néanmoins diverses solutions. Afin de préserver votre entourage des troubles du sommeil, voici comment éviter d’émettre trop de bruit une fois plongé dans les bras de Morphée.

 – Éviter de dormir sans oreiller

Surélever votre tête durant vos nuits favorise la circulation de l’air dans vos voies respiratoires. Entre autres, si vous avez l’habitude d’éviter toute utilisation d’oreiller, il est temps pour vous de changer votre quotidien. À cet égard, grâce à la couche moelleuse installée sous votre tête, vos tissus pharyngaux se tiendront en place. D’ailleurs, l’oreiller anti ronflement se répand de plus en plus sur le marché afin d’aider les plus en difficulté.

 – Dormir en position latérale

En dormant sur le dos, vous risquez d’augmenter le bruit occasionné par vos inspirations. Effectivement, cette position occasionne une obstruction des voies respiratoires, car votre langue aura tendance à se recourber en arrière. Préférez alors une position sur le côté afin d’éviter ce désagrément. Grâce à un coussin, vous pourrez garder cette posture idéale toute la nuit.

 – Aérer les narines

Dans cet ordre d’idée, la préservation des voies nasales prend une importance capitale. Notamment, grâce à des moyens variés tels que les sprays d’eau de mer, votre nez se décongestionne facilement. L’eau chaude semble également avoir un effet positif pour dégager vos narines.

 – Perdre du poids

Dans la plupart des cas, le surpoids reste la cause principale de ronchopathie chez l’adulte. Dans cette optique, en perdre se révèle particulièrement efficace afin d’arrêter de faire du bruit en dormant. Tout ceci a pour but d’éviter la compression de votre gorge par l’accumulation de graisse. C’est pourquoi cela implique la reprise d’une activité physique régulière et d’un mode de vie sain.

Si vous présentez des tendances à la boisson et à la malbouffe, sachez que ces aliments engendrent également les gargouillis nocturnes. En raison de son effet relaxant, l’alcool provoque le relâchement des muscles respiratoires. De plus, la nourriture à consistance lourde doit être proscrite avant d’aller se coucher. Elle génère un épaississement des voies respiratoires.

 

Oreiller contre le ronflement : qu’en est-il de son efficacité ?

Comme vous avez pu le constater, les différentes manières d’éviter de ronfler la nuit impliquent d’une façon ou d’une autre l’utilisation d’un oreiller dédié. D’un côté, il permet entre autres de surélever votre tête par rapport à votre corps, évitant ainsi le relâchement de vos voies respiratoires. De l’autre, en usant d’un coussin vous gardez une position adéquate, évitant ainsi l’obstruction de votre pharynx.

À en juger par ces affirmations, nous pouvons déduire que l’usage d’oreillers semble efficace contre le ronflement dans une certaine mesure. Néanmoins force est de constater que suivant chaque personne et le modèle utilisé, ce taux de réussite peut varier. Pour faire simple, l’achat d’un accessoire aussi important que votre oreiller ne doit pas se faire à la légère. Notamment, parce que celui-ci sera garant de la bonne qualité de votre sommeil, et donc par extension d’un aspect de votre bien-être, physique et psychologique.  

Afin d’optimiser votre confort au lit, le choix du meilleur oreiller dépend de plusieurs critères. D’abord concernant son ergonomie, préférez les modèles qui épouseront harmonieusement la forme de votre tête. En outre, ils devront se montrer capables de la maintenir dans une position confortable tout en la soutenant fermement.

Ensuite, dépendamment de sa forme, la fermeté de votre coussin influera également sur votre volume de ronflement. Par voie de conséquence, votre nuque s’enfoncerait inutilement dans un modèle trop mou alors qu’avec un autre plus dur, vous risquez les torticolis. Ainsi, il vous incombe de juger d’un équilibre convenable à votre confort.

Conseils pour l’entourage

Lorsque notre partenaire fait du bruit quand il dort, on s’arrange chaque jour pour s’endormir avant lui, sinon on ne trouve pas le sommeil la nuit. Et personne n’aime vivre un tel calvaire. C’est pourquoi afin de limiter les dégâts, tentez de le convaincre de migrer vers un mode de vie plus sain. En d’autres termes, diminuez la consommation de boisson alcoolisée, pratiquez régulièrement une activité sportive. Vous pourrez également convenir d’un régime alimentaire mieux équilibré.

Proposez-lui également l’usage de traitements naturels comme l’huile d’olive à boire avant de dormir à raison d’une cuillérée à café par prise. Sinon dans le pire des cas, les bouchons d’oreille et autres casques antibruit feront office de dispositif silencieux.

Pour conclure, plusieurs facteurs concourent et influencent l’apparition du ronflement durant vos nuits de sommeil. Grâce à l’utilisation d’un oreiller ergonomique, l’effet de ces phénomènes peut être atténué. Néanmoins, puisque chaque personne présente des caractéristiques uniques, l’efficacité de ce procédé peut varier en fonction de chacune. Il suffit de bien choisir celui qui vous conviendra le mieux.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES